BIOGRAPHIES
INTERVENANTS

Thibaut Fleury Graff

Thibaut Fleury Graff est Professeur de droit international public et Directeur de la Graduate School Droit à l’Université Paris-Saclay, où il co-dirige également le M2 Droit international et européen des droits fondamentaux. Auteur de nombreux ouvrages et articles sur les questions de territoires, frontières, migrations, asile et de droits de l’homme, il est notamment l’auteur, avec A. Marie, de Droit de l’asile (PUF, 2e ed°, 2021) et d'un Manuel de droit international public (2) (PUF, 2016). Parallèlement à sa carrière universitaire, il est également consultant pour diverses organisations internationales.
Co-Président du Comité « International Migration & International Law » de l’International Law Association et Co-Porteur du projet "RefWar - Protection en France des exilés de guerre" (ANR 2019-2023), il a crée dans ce cadre la clinique juridique « Asile et Migrations » (Paris-Saclay / UVSQ) centrée sur la recherche et l’analyse de la jurisprudence en matière de protection internationale des exilés de guerre.

 
 

Jean-Marc Sorel 

Jean-Marc Sorel est Professeur de droit international public à l'Université Paris I Panthéon-Sorbonne et directeur du Centre d’études et de recherches en droit international (CERDIN). Il enseigne le droit international général, le droit du contentieux international, l’analyse juridique des conflits territoriaux et maritimes et le droit des relations monétaires et financières internationales. Auteur de nombreux ouvrages et articles, il est notamment l'auteur, avec M.  Foucher et S. Dullin, de Les frontières (Seuil, 2018). 

En dehors de sa carrière universitaire, il est également avocat et conseil dans des affaires auprès de la Cour internationale de justice.

Niki Aloupi 

Niki Aloupi est Professeure de droit international public à l’Université Paris II Panthéon-Assas où elle dirige le M2 administration internationale.

Auteure de nombreuses publications sur les questions de droit international général, de droit de la mer et de rapports entre les systèmes, en particulier entre le droit international et le droit européen, elle est notamment l’auteure de La nationalité des véhicules en droit international public (Editions Pedone, 2020).

Parallèlement à sa carrière universitaire, elle est juge assesseur à la Cour nationale du droit d’asile nommée par le Haut Commissariat aux réfugiés. 

 

Olivier de Frouville 

Olivier de Frouville est Professeur de droit international public à l’Université Paris II Panthéon-Assas où il dirige le Centre de Recherche sur les Droits de l’Homme et le Droit Humanitaire (CRDH)/Paris Human Rights Center et co-dirige le M2 Justice pénale internationale.

Auteur de nombreux ouvrages et articles sur les questions de droit international général, droit international des droits de l’Homme, droit international humanitaire et de droit international pénal, il est notamment l’auteur de Droit international public (Dalloz, 12ème édition, 2020) écrit avec E. Decaux et de Droit international pénal. Sources, incriminations, responsabilités (avec la participation d’A-L. Chaumette, Pedone, 2012).
Parallèlement à sa carrière universitaire, il travaille depuis plus de vingt ans en tant qu’expert en matière de droits de l’homme au sein de l’ONU. Depuis 2019, il est Vice-Président du Comité des Nations Unies sur les disparitions forcées. 

 
 

Vincent Chetail

Vincent Chetail est Professeur de droit international et Directeur du Centre des migrations globales à l’Institut de hautes études internationales et du développement (Genève) .

Il a été Professeur invité dans diverses Universités, incluant le King's College London, l'Université d'Harvard, l'Institut d’études européennes de Florence, l’Université de Paris II et de Paris XI et l’Université libre de Bruxelles.

Auteur de nombreux ouvrages et articles sur les questions de droit des réfugiés et des migrants, de droit humanitaire et droits de l'homme, de droit pénal international, de sécurité collective et de maintien de la paix, il est notamment l’auteur de International Law and Migration (Edward Elgar Publishing, 2016) et de International Migration Law (Oxford UP, 2019). 

Parallèlement à sa carrière universitaire, il intervient régulièrement en tant que consultant auprès de gouvernements, d'ONG et d'organisations internationales (incluant le HCR, l'OIM, l'OMS, l'Union africaine et l'Union européenne).

Patrick Jacob

Patrick Jacob est Professeur de droit international public à l'Université Paris-Saclay (UVSQ). Il est l’auteur de nombreux articles sur les questions de droit de la responsabilité internationale, droit des investissements internationaux, droit de la gouvernance mondiale et de droit international de l’internet.

 
 

Fabienne Jault-Seseke 

Fabienne Jault-Seseke est Professeure de droit international privé à l'Université Paris-Saclay (UVSQ) où elle dirige le M2 Arbitrage et commerce international.

Auteure de nombreux ouvrages et articles sur les questions de droit international privé et de droit de la nationalité et des étrangers, elle est notamment l’auteure de Droit des personnes, de la famille, et incapacités (Dalloz, 2020) écrit avec P. Courbe et de Droit de la nationalité et des étrangers (Presses universitaires, 2015) écrit avec S. Corneloup et S. Barbou Des Places . 

Parallèlement à sa carrière universitaire, elle est co-présidente du Réseau européen d’experts en droit Trans Europe Experts (TEE). 

 

Delphine Nakache

Delphine Nakache est Professeure à la Faculté de droit de l’Université d’Ottawa où elle enseigne le droit international public, le droit humanitaire et le droit de l'immigration et des réfugiés. Elle a publié de nombreux articles sur des questions liées aux droits de l'Homme et aux implications sécuritaires des lois et politiques sur l'immigration, la citoyenneté et les réfugiés, tant en Europe qu'au Canada. Elle s'intéresse notamment aux enjeux de protection concernant les travailleurs migrants, les demandeurs d'asile et les personnes sans statut, ainsi qu'aux obstacles à la citoyenneté pour les immigrants défavorisés.

Elle dirige actuellement plusieurs projets de recherche financés par des organismes subventionnaires, dont deux portant sur la protection et les trajectoires migratoires complexes des travailleurs migrants au Canada.

Parallèlement à sa carrière universitaire, elle est consultante pour l’ONU et le Gouvernement du Canada. Elle est également conseillère internationale pour le réseau International Detention Coalition. 

 

Ronny Abraham 

Ronny Abraham est juge à la Cour internationale de justice, entre 2015 et 2018 il a présidé cette Cour. 

Au cours de sa carrière, il a exercé, en tant que magistrat, les plus hautes fonctions de l’ordre administratif français. Il a siégé jusqu’en 1988 comme magistrat des tribunaux administratifs en France avant d’être nommé membre du Conseil d’État. 

En tant que directeur des affaires juridiques du ministère des Affaires étrangères français, M. Ronny Abraham a exercé les fonctions de jurisconsulte et d’agent de la France devant la Cour internationale de Justice, la Cour européenne des droits de l’homme, la Cour de justice des communautés européennes et devant des tribunaux arbitraux internationaux. 

Professeur de droit international, il a enseigné le droit international dans les plus grandes universités et écoles françaises. Il est l’auteur de nombreuses publications dont le Droit international, droit communautaire et droit français (Hachette, 1989)

François Alabrune

François Alabrune est le Directeur des affaires juridiques du Ministère des affaires étrangères. Il est également membre de la Cour permanante d'arbitrage. 

Au cours de sa carrière il a notamment été Conseiller à la Représentation permanente de la France auprès de l’Union Européenne à Bruxelles, Conseiller juridique de Mission permanente de la France auprès des Nations Unies et représentant permanent de la France auprès de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe. 

 
 

Mathias Forteau 

Mathias Forteau est Professeur de droit international public à l’Université Paris-Nanterre, il a également enseigné à l’Université de New York (NYU School of Law).

Il exerce par ailleurs depuis une vingtaine d’années les fonctions d’avocat-conseil et d’expert pour le compte d’Etats dans le cadre de litiges internationaux, notamment devant la Cour internationale de Justice.

Auteur de nombreuses publications, il a notamment dirigé aux côtés J.M. Thouvenin, le Traité de droit international de la mer (Éditions A. Pedone, 2017). 

Il est actuellement candidat à  la Commission du droit international. 

 

Marc Perrin de Brichambaut

Marc Perrin de Brichambaut est juge à la Cour pénale internationale. 

Il est membre du Conseil d’État et de la Cour permanente d'arbitrage. 

En tant que directeur des affaires juridiques du ministère des Affaires étrangères, il a dirigé la délégation française à la conférence de Rome et a signé le statut de Rome pour la France. De 2005 à 2011, il a été Secrétaire général de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE). 

Auteur de nombreuses publications, il est notamment l'auteur, avec M.R. d'Haussy et J.F Dobelle, des Leçons de droit international public (Dalloz, 2002)

 

Paolo Artini

Paolo Artini est Représentant en France du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR).

Avant d’être nommé en 2018 Représentant en France, il a été en poste dans de nombreux pays dont le Koweït, la Mauritanie, l'Éthiopie, en Bosnie-Herzégovine ou encore en Turquie. 

 

Alexis Marie

Alexis Marie est Professeur à l'université de Bordeaux où il enseigne le droit international public et le droit de l'Union européenne.

Auteur de nombreux ouvrages et articles sur les questions de droit international et de droit de l'asile et des réfugiés, il est notamment l'auteur de Le silence de l'Etat en droit international public (Pedone, 2018). 

Il co-porte, aux côtés des Professeurs Thibaut Fleury Graff et Julian Fernandez, le projet Refwar sur la protection en France des réfugiés de guerre. 

 

Jean-Yves Carlier

Jean-Yves Carlier est Professeur à l’Université catholique de Louvain, membre et ancien président du Centre Charles De Visscher pour le droit international et européen (CeDIE). Ses travaux portent principalement sur la condition des personnes en droit international privé, droits de l’homme et droit européen.

Parmi ses publications en lien avec la thématique du présent colloque on notera Droit des étrangers  (Larcier, 2016) et  Droit d'asile et des réfugiés. De la protection aux droits (Recueil des cours de l'académie de droit international de La Haye, 2007).

Maryline Grange 

Maryline Grange est Maitre de conférence en droit public à l’Université Jean Monnet de Saint-Etienne où elle dirige le M1 Droit public.

Auteure de nombreux ouvrages et articles sur les questions de droit international public, cybersécurité, et de droit international de la santé, elle a notamment dirigé l'ouvrage Cyberattaques et droit international : problèmes choisis (Editions Pedone, 2019) avec A.-T. Norodom.

Parallèlement à sa carrière universitaire, elle est conseil et avocate de la République française devant la Cour internationale de Justice. Elle est également référente-déontologue nommée par le Centre de Gestion de la Loire depuis 2018. De 2017 à 2019 elle était juge assesseur à la Cour nationale du droit d’asile nommée par le Haut Commissariat aux réfugiés. Avant 2014, elle était consultante en droit international public auprès de la Direction juridique du Ministère des affaires étrangères. 

 
 

Hélène Tigroudja 

Hélène Tigroudja est Professeure de droit international public à l'Université d’Aix-Marseille.

Auteure de nombreux ouvrages et articles sur les questions de droit international des droits de l'homme, de droit international de la responsabilité, des immunités des États et des organisations internationales, de droit des conflits armés, et de mise en œuvre au niveau national des obligations juridiques internationales et la lutte de l'UE contre le terrorisme, elle est notamment l’auteure du Traité de droit international des droits de l’homme (Editions Pedone, 2018) écrit avec L. Hennebel et de Women's human rights and the elimination of discrimination (Les livres de l’Académie, 2016).

Parallèlement à sa carrière universitaire, elle travaille régulièrement en tant qu'experte auprès d’organisations internationales et régionales.

Depuis 2019, elle est membre du Comité des droits de l’homme des Nations Unies.

 

Sébastien Touzé ​

Sébastien Touzé est Professeur de droit international public à l’Université Paris II Panthéon-Assas où il dirige le M2 Droits de l’homme et droit humanitaire. Il dirige également la Fondation René Cassin - Institut international des droits de l'homme.

Auteur de nombreux articles et ouvrages sur les questions de droit international public, de droit international et européen des droits de l’homme, de droit international humanitaire, il est notamment l’auteur de La Cour européenne des droits de l’homme – une confiance nécessaire pour une autorité renouvelée (Editions Pedone, 2016) et de La protection des droits des nationaux à l'étranger - Recherches sur la protection diplomatique (Editions Pedone, 2007).

Parallèlement à sa carrière universitaire, il est expert auprès du Comité contre la torture des Nations Unies, Secrétaire général de l’Institut International des Droits de l’Homme, et déontologue de la Région Grand Est.

 

Marie-Clotilde Runavot

Marie-Clotilde Runavot est Professeur de droit international public à l'Université Via Domitia Perpignan. Elle a écrit sa thèse, dirigée par le Pr. J.M. Sorel, sur la fonction consultative des juridictions internationales ainsi que de nombreux articles sur le phénomène institutionnel international et européen. 

 

Anne-Marie Tournepiche​

Anne-Marie Tournepiche est Professure à l'Université de Bordeaux, dont elle est la Vice-Présidente "Vie étudiante et vie de campus". Ses recherches et travaux portent principalement sur le droit international, le droit européen et le droit des réfugiés. Elle a notamment publié récemment : "Crise des réfugiés, crise des obligations internationales de l’Union européenne et de ses Etats membres", dans H. Gaudin (dir.), La crise de l'Union, quel régime de crise pour l'Union?, Ed. Mare et Martin, 2018 ; "Les conflits de loyauté dans l'administration internationale", dans Sylvain Niquège (dir.), Les figures de la loyauté en droit public, Ed. Mare et Martin, 2017, p. 449 et "Le budget de l’Union européenne", dans O. Costa et a. (dir.), Traité d’études européennes, Bruylant, 2017, p. 205. Elle est également à l'origine du site internet "Commentaires et références sur la Convention de Genève de 1951 relative au statut de réfugié". 

 

Namira Negm 

Namira Negm, est la conseillère juridique de l'Union africaine. Avant sa nomination, elle était ambassadrice d'Égypte au Rwanda et conseillère juridique et experte en contre-terrorisme de la Mission égyptienne auprès des Nations unies à New York. Elle a également travaillé en tant que négociatrice pour l'ONU et plusieurs autres organisations internationales, notamment dans le domaine du droit de la mer, du droit de la famille, des droits de l’homme et de la lutte contre le terrorisme.

 

Caroline Laly-Chevalier 

Caroline Laly-Chevalier est Conseillère juridique auprès du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés. Elle est actuellement en détachement de son poste de Maître de conférences en droit international public à la Faculté des sciences juridiques, politiques et sociales de l’Université de Lille II, où elle dirigeait notamment la spécialité « Action humanitaire, Solidarités internationales et Crises » du Master professionnel sciences politiques. Auteure de nombreux ouvrages et articles sur les questions de droit d’asile, elle est notamment l’auteure de Droit d'asile : état des lieux et perspectives (Editions Pedone, 2015) écrit avec J. Fernandez et de Asile et extradition : théorie et pratique de l'exclusion du statut de réfugié  (Bruylant, 2014) écrit avec V. Chetail.

Sara Abbas 

Sara Abbas est directrice du bureau de l’organisation internationale pour les migrations OIM en France. L’OIM, l’organisme des Nations Unies chargé des migrations, est la principale organisation intergouvernementale dans le domaine de la migration et travaille en étroite collaboration avec les partenaires gouvernementaux, intergouvernementaux et non-gouvernementaux.

 
 

Bérangère Taxil 

Bérangère Taxil est Professeure à l'Université d'Angers où elle co-dirige le M2 de droit international et européen. 

Auteure de nombreux articles sur les questions de droit international public, de droit des organisations internationales, droit international pénal et de droit d’asile et des migrations internationales, elle a récemment co-dirigé avec C. Billet et E. d'Halluin, La catégorisation des acteurs du droit d'asile (Mare & Martin Éditions, 2021). 

En 2017, elle a lancé, aux côtés de Carole Billet et Estelle d’Halluin, le projet ARRECO (Accueil et relocalisation des réfugiés : catégorisation et opérationnalisation). 

 

Emmanuel Decaux

Emmanuel Decaux est Professeur émérite de l’Université Paris II où il a dirigé le Centre de recherche sur les droits de l’homme et le droit humanitaire (CRDH).

Il est président de la Cour de conciliation et d’arbitrage de l’Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe (OSCE) et Président de la Fondation René Cassin- Institut international des droits de l’homme.

Il a publié de nombreux ouvrages en matière de droit international public et de droits de l’homme. En 2008, il a fait un cours à l’Académie de La Haye  sur Les formes contemporaines de l’esclavage.  

Membre et ancien vice-président de la Commission nationale consultative des droits de l'homme, il a  été membre de la Sous-Commission des droits de l’homme des Nations Unies, puis membre du Comité des disparitions forcées des Nations Unies qu’il a présidé 5 ans.

 

Hélène Raspail 

Hélène Raspail est Maître de conférences en droit public à Le Mans Université où elle enseigne le droit international et européen et dirige le DU Droit des étrangers, réfugiés et apatrides et le Master Droit public parcours Droit des étrangers, réfugiés et apatrides. 

Elle est l’auteure d'ouvrages et de nombreux articles sur les questions de droit international public et droit d’asile, dont Le conflit entre droit interne et obligations internationales de l’Etat (LGDJ, 2013) et Les droits de l’Homme et la mer (dir., Pedone, 2020). 

 

Catherine-Amélie Chassin

Catherine-Amélie Chassin est Professeure de droit public à l’Université de Caen où elle co-dirige le M2 Droit des libertés et le DU Laïcité, Religions et République.

Directrice et auteure de nombreux ouvrages et articles sur les questions de droits fondamentaux, droit des étrangers, droit des réfugiés, droit international et européen des droits de l'homme, elle a notamment dirigé La Réforme de l’asile mise en œuvre (Pedone, 2017) et La portée de l'article 3 de la Convention européenne des droits de l’homme (Bruylant, 2007).

 

Camille Gendrot

Camille Gendrot est doctorante à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne où elle prépare une thèse, dirigé par le Professeur Jean Matringe, portant sur la régionalisation des politiques juridiques migratoires en Afrique de l'Ouest. 

 

Julian Fernandez 

Julian Fernandez est Professeur de droit international public à l'Université Paris II Panthéon-Assas où il co-dirige le Master 2 Justice pénale internationale et le diplôme universitaire droit de l'asile. 

Auteur de nombreux articles et ouvrages sur les questions de droit international pénal et de droit de l'asile, il est notamment l'auteur de Exilés de guerre. La France au défi de l’asile (Armand Colin, 2019) et de Droit international pénal (LGDJ, 2020). 

Il  co-porte, aux côtés des Professeurs Thibaut Fleury Graff et Alexis Marie  le projet Refwar sur la protection en France des réfugiés de guerre. 

 

Phillipe Lagrange

Philippe Lagrange est Professeur de Droit public et doyen honoraire de la Faculté de Droit et des Sciences sociales de l’Université de Poitiers. 

Il est auteur de nombreux chapitres d’ouvrages et articles sur les questions de droit international public, de droit du maintien de la paix et de la sécurité internationales, de droit international des droits de l’homme et de droit international humanitaire. Il est notamment l’auteur de Le droit international humanitaire (La Découverte, 2008) écrit avec P. Buirette.

 

Chloé Viel 

Chloé Viel rédige actuellement une thèse sur « La protection des exilés de guerre en droit international, européen et français » sous la direction du Pr. Alexis Marie dans le cadre du projet Refwar. Elle intervient dans le cadre de la clinique juridique du projet Refwar et dispense des enseignements auprès du diplôme universitaire « Droit de l’asile - Accueil et protection des étrangers persécutés » crée au sein de l’Université Paris II Panthéon-Assas.

Au sein du Dictionnaire permanent - Droit des étrangers elle rédige des actualités et des études en matière de droit d’asile.

Elle travaille également dans plusieurs structures de défense et de promotions des droits des personnes migrantes pour lesquelles elle assure la formation des travailleurs sociaux et des bénévoles d’association.

 

Claire Brice Delajoux

Claire Brice Delajoux est Maître de conférence en droit public à l'Université Paris-Saclay (Université d'Evry) où elle dirige le M2 Droits de l’homme et droit humanitaire.

Elle publie régulièrement sur les questions relative au droit d’asile, à la laïcité et à la liberté de culte. 

Elle a été juge assesseur à la Cour nationale du droit d’asile nommée par le Haut Commissariat pour les réfugiés de 2000 à 2008.

 

Lucie Paiola

Lucie Paiola est doctorante en droit international public à l'Université de Rennes I. Elle est l'auteure d'une thèse sur Le cessez-le-feu en droit international, sous la direction du Professeur Guillaume Le Floch. 

 

Julien Antouly

Julien Antouly est doctorant en droit international humanitaire à l'Université Paris Nanterre où il prépare une thèse, dirigée par Marina Eudes, portant sur L’assistance humanitaire face au droit anti-terroriste. 

Il est également chargé de projet à l’Institut de recherche et de développement au Mali. 

 

Tano Acka

Tano Acko est doctorant à l'Université Paris-Saclay où il prépare une thèse, dirigée par le Pr. Thibaut Fleury Graff, portant sur la réinstallation des réfugiés. Il est également Assistant de recherche au sein du projet Refwar. 

 

Geneviève Bastid-Burdeau 

Geneviève Bastid-Burdeau est Professeure émérite à l'Université Paris I Panthéon-Sorbonne et membre de l'Institut de Droit International. 

Spécialiste des questions de droit international public général, de droit international économique, de droit des organisations internationales et de droit de la mer, elle est l'auteure de nombreux articles dans ces domaines. 

 

Pierre-François Laval

Pierre-François Laval est Professeur de droit public à l’Université de Jean Moulin - Lyon III où il enseigne le droit international public, le droit constitutionnel, les relations internationales, la common law.

Auteur de nombreux ouvrages et articles sur les questions de droit international public, droit du procès international, droit international des réfugiés, droit international des droits de l’homme, droit de la responsabilité internationale, droit intertemporel, il est notamment l’auteur de de L'ONU, entre internationalisation et constitutionnalisation (Editions Pedone, 2015) et rédige actuellement une thèse sur La compétence ratione temporis des juridictions internationales. 

 

Hélène de Pooter

Hélène De Pooter est maître de conférences en droit public à l'Université Bourgogne Franche-Comté. Elle s'est notamment spécialisée en droit international de la santé, et plus particulièrement dans le domaine de la lutte contre les maladies infectieuses. Elle a rédigé sa thèse sur Le droit international face aux pandémies : vers un système de sécurité sanitaire collective ? (Pedone, 2015). Son dernier article "L'OMS confrontée à la pandémie de COVID-19 : limites et potentialités du fonctionnalisme" paraîtra dans le volume 66 (2020) de l'Annuaire français de droit international.

 

François Gemenne 

 

Spécialiste des questions de géopolitique de l’environnement et des migrations, François Gemenne est chercheur qualifié du FNRS à l’Université de Liège (Belgique), où il dirige l’Observatoire Hugo. Il est par ailleurs le co-directeur (avec Julia Tasse) de l’Observatoire Défense et Climat du Ministère des Armées (France), établi à l’IRIS. Il est auteur principal pour le GIEC, et enseigne également les politiques du climat et les migrations internationales dans plusieurs universités, notamment à Sciences Po Paris et à la Sorbonne.

Ses recherches sont essentiellement consacrées à la gouvernance internationale des migrations et du changement climatique. Il a beaucoup travaillé sur les déplacements de populations liés aux dégradations de l’environnement, sur les politiques d’adaptation au changement climatique, ainsi que sur les politiques d’asile et d’immigration. 

Il est l’auteur de nombreux ouvrages et publications, dont On a tous un ami noir (Fayard, 2020) et Géopolitique du climat (Armand Colin, 2009 et 2015). 

 

François Crépeau

François Crépeau est Professeur et titulaire de la Chaire Hans et Tamar Oppenheimer en droit international public, à la Faculté de droit de l’Université McGill (Montréal, Canada). Il est membre du Comité scientifique de l’Agence des droits fondamentaux de l’Union Européenne (FRA) (2018-2023). Il fut le Rapporteur spécial des Nations Unies pour les droits de l’homme des migrants (2011-2017). Ses recherches portent, entre autres, sur la gouvernance des mouvements migratoires, la protection des droits des étrangers, l’interface sécurité/migration et l’interface État de droit/mondialisation. Auteur de plusieurs ouvrages et nombreux articles sur les questions de droit international des réfugiés et des migrations, il est notamment un coauteur deResearch Handbook on Climate Change, Migration and the Law (Elgar, 2017) et du Recueil de textes des réfugiés: instruments, juridictions et documents (The Refugee Law Reader, 2015).